Aloe Vera Blog

Pour cette rentrée 2015, un petit nouveau est venu se greffer à la petite'équipe du bien  être.

Je vous présente L'Alo Vera!

 

aloe vera

Je vais vous parler de ses bienfaits, de ses magnifiques vertus, sur votre organisme, votre peau...

Mais également sur nos animaux de compagnie, et l'entretient de votre maison.

Je vous présenterais également différents produits, que vous pourrez me commander via un bon de commande que je vous ferai parvenir.

Il serait dommage de passer à côté d'une plante aussi fabuleuse....

Entrez dans mon nouvel petit univers:

Porte ouverte 2

Un brin d'histoire...

aloe vera egypte

L'Aloés a toujours été utilisé pour prévenir ou soigner beaucoup de maux.

Ses vertues curatives étaient déjà bien connues dans l'antiquité...

 

 

Il semble que ce soit chez les Sumériens, à l'époque des rois d'Akkad, que l'on trouve sur des tablettes d'argile, la première allusion à l'usage thérapeutique de l'aloès. Les Assyro-Babyloniens l'utilisaient, avec l'absinthe vraie, contre la paresse d'estomac.

 

Chez les anciens Égyptiens, l'aloès avait la réputation de garder aux femmes leur beauté et leur éclat. Les pharaons le considéraient comme un élixir de longue vie. La tradition voulait que l'on apportât un plant d'aloès, symbole du renouvellement de la vie, comme cadeau, lors des cérémonies funéraires.

 

Pour les Grecs, l'aloès symbolisait la  beauté, la patience, la fortune et la santé.Dans ses traités, Hippocrate décrit quelques propriétés curatives de l'aloès: repousse des cheveux, soulagement des dysenteries et des maux d'estomac...

 

La médecine ayurvédique de l'Inde tint également l'aloès en haute estime, en tant que plante majeure de sa pharmacopée.

L'aloès était avec l'agave l'une des 16 plantes sacrées des Amérindiens*. Les Indiens cuisaient les feuilles d'aloès sous la cendre pour les manger, arrêtaient les hémorragies et cicatrisaient les blessures avec sa pulpe. Fermenté, le gel amer était réputé «calmer» le ventre, nettoyer les reins et la vessie, dissoudre les calculs, arrêter la toux, soulager les fluxions de poitrine et provoquer les menstrues. Les jeunes Indiennes enduisaient leur visage de jus d'aloès pour attirer les garçons (et chasser les parasites), comme le faisaient déjà les belles de l'antiquité.

 

Le ticitl ou guérisseur était chez les Nahuas l'homme un peu sorcier qui connaissait les plantes de pouvoir et les plantes qui guérissent. 

Il soignait les blessures, les piqûres d'insectes et les morsures de serpents en enduisant les plaies avec du «sang» de l'aloès. Les Indiens chassaient la migraine en l'appliquant en cataplasmes autour de leur tête souffrante. En fait, ce sont les Jésuites qui popularisèrent l'aloès dans les colonies d'Amérique.


Au Japon, l'aloès est une plante reine. Une demi douzaine d'espèces sont cultivées pour de multiples usages. Il se boit, il se mange, il se consomme et il soigne.

 

Les Chinois, non moins friands d'aloès que leurs voisins japonais, l'utilisent également tant dans leur nourriture que dans leurs soins. Depuis des siècles, l'aloès y est reconnu comme médicament spécifique contre les brûlures et les affections de la peau.

Le poète Liu Yu Xi (8e siècle) raconta comment enfant il fut guéri d'un eczéma tenace dont aucune médecine ne venait à bout par un marchand d'herbes ambulant qui élabora pour lui une préparation de deux tiers d'aloès et d'un tiers de réglisse qui le soulagea instantanément.L'aloès fit longtemps partie des plantes médicinales réservées à la famille impériale.

 

Dans un célèbre ouvrage de médecine de l'École de Salerne, Constantin l'Africain et ses disciples accordent une place de choix aux vertus thérapeutiques de l'aloès. Robert Dehin, dans son livre Le Docteur vert ou Docteur Aloès (voir bibliographie), rapporte ces vers fameux dédiés à la plante fétiche:


 

Il sèche une blessure, il ravive la chair
Du prépuce malade il détruit le cancer
Purge d'humeur les yeux, la tête dégagée
L'oreille oblitérée et la langue chargée
D'un débile estomac ranime la vigueur
Arrête des cheveux la chute et la langueur
Il soulage le foie et guérit les ictères. 
 
(Source: http://www.aloeinfo.info)
La présentation des produits se trouve dans la catégorie Article